Premier bilan CGT de la « réforme statutaire » d’octobre 2015
Le 11 juillet 2014, l’UNSA-SJ, SGDF-FO et C-Justice ont signé un «protocole d’accord sur les perspectives d’évolution statutaire des personnels des greffes» que la CGT a refusé de signer. Les nouveaux statuts, publiés par différents décrets du 13 octobre 2015, entrés en vigueur le 1er novembre 2015, et le 1er février 2016 pour les statuts d’emploi, n’ont fait que conforter nos précédentes analyses sur le protocole de juillet 2014.
Nouvelle Garde des Sceaux, audience du 18 juillet 2017
La politique d’austérité est également subie de plein fouet par les fonctionnaires qui voient à nouveau le point d’indice gelé alors qu’il n’avait augmenté que de 1,2 % depuis son gel en 2010. Ce sont ces mêmes fonctionnaires qui se voient en outre appliquer à nouveau le jour de carence alors même que cette mesure n’a aucun impact en terme d’absentéisme et ne constitue qu’une mesure budgétairement symbolique.
Transformer "les réseaux" de la justice
La CGT présente ses voeux à la ministre
Aujourd’hui, la ministre de la justice présente ses vœux aux personnels de son ministère. Tradition oblige, les organisations syndicales y sont invitées quasiment du jour au lendemain pour assister à un discours louant le professionnalisme et l’engagement des professionnels de la justice et faisant des promesses d’un avenir meilleur. La CGT ne se prêtera pas à cette mascarade !
Audition sur les chantiers de la justice...
Le 5 octobre 2017, la garde des sceaux a annoncé en grandes pompes le lancement de 5 chantiers sur la justice. Novlangue, langue de bois, impossibilité de poser des questions, aucun document remis : le dialogue social et la transparence promis n’étaient pas au rendez-vous. Nous avons certes été entendus (de là à dire que nous avons été écoutés…) sur nos revendications, mais il était difficile de se prononcer sans avoir communication des projets… Dans les greffes l’inquiétude est grande au vu des nombreuses rumeurs qui couren

Une lutte qui concerne tout le ministère de la justice

Depuis12 jours, les surveillants sont en lutte. Certaines de leurs revendications leur sont propres mais d’autres concernent l’ensemble de notre ministère.

Depuis des années, le budget de la justice est indigent. L’immobilier est dans un état catastrophique. Les agents du ministère ne peuvent que difficilement exercer leurs missions correctement. Certains, au vu de l’état de leur lieu de travail, mettent même leur vie en danger, ne serait-ce qu’en venant travailler. Continue Reading