Réforme de la fonction publique : fonctionnaires, usagers, citoyens, TOUS CONCERNES
Résultats des élections du 6 décembre 2018 : un premier bilan rapide, globalement positif
Tout d’abord, nous remercions les collègues qui nous ont accordé leur confiance en votant pour notre organisation syndicale.
RIFSEEP : état des lieux d’un système visant à diviser
l est inutile de préciser que pour la CGT les régimes indemnitaires n’ont jamais été une solution, et qu’elle a su dire de nouveau qu’elle militait pour que les primes intègrent pleinement les traitements (voir plus bas).
Premier bilan CGT de la « réforme statutaire » d’octobre 2015
Le 11 juillet 2014, l’UNSA-SJ, SGDF-FO et C-Justice ont signé un «protocole d’accord sur les perspectives d’évolution statutaire des personnels des greffes» que la CGT a refusé de signer. Les nouveaux statuts, publiés par différents décrets du 13 octobre 2015, entrés en vigueur le 1er novembre 2015, et le 1er février 2016 pour les statuts d’emploi, n’ont fait que conforter nos précédentes analyses sur le protocole de juillet 2014.

Déclaration liminaire au CTM du 9 juillet 2019

Madame la ministre, Madame la secrétaire générale, ce comité technique ministériel se réunit dans un contexte bien particulier, marqué par des attaques incessantes à l’encontre du service public.

Nous ne pouvons que dénoncer, une nouvelle fois, les « réformes » de ce gouvernement, qui ose se déclarer « progressiste » alors qu’il met en place des textes profondément rétrogrades…

La casse de la fonction publique est en marche, c’est un retour au 19è siècle… Continuer la lecture

Déclaration liminaire au CHSCT ministériel du 11 juillet 2019

Si nous ne savons toujours pas où est Steve MAIA CANICO, nous ne savons pas non plus où se trouve Nicole BELLOUBETqui depuis deux ans n’a pas trouvé le chemin du CHSCT ministériel malgré plusieurs promesses faites fin 2018… L’attitude de la ministre est révélatrice de la politique gouvernementale et de l’attitude de l’administration qui a retardé la mise en place des CHSCT à l’issue des élections professionnelles. Continuer la lecture

« Jusqu’ici, tout va bien » : compte-rendu du « tour opérator » loi justice

La DSJ mène actuellement un « tour opérator » pour vanter les mérites de la loi justice qui va notamment provoquer des bouleversements importants avec cette « réforme judiciaire bis » que va être la fusion CPH/TI/TGI au 1er janvier 2020. Le sous-directeur a même évoqué qu’il s’agissait de la plus grande réforme depuis celle de 1958 !

Le 7 juin, ce « tour opérator » s’est arrêté à Versailles. En voici le compte-rendu.
Continuer la lecture