Premier bilan CGT de la « réforme statutaire » d’octobre 2015
Le 11 juillet 2014, l’UNSA-SJ, SGDF-FO et C-Justice ont signé un «protocole d’accord sur les perspectives d’évolution statutaire des personnels des greffes» que la CGT a refusé de signer. Les nouveaux statuts, publiés par différents décrets du 13 octobre 2015, entrés en vigueur le 1er novembre 2015, et le 1er février 2016 pour les statuts d’emploi, n’ont fait que conforter nos précédentes analyses sur le protocole de juillet 2014.
Nouvelle Garde des Sceaux, audience du 18 juillet 2017
La politique d’austérité est également subie de plein fouet par les fonctionnaires qui voient à nouveau le point d’indice gelé alors qu’il n’avait augmenté que de 1,2 % depuis son gel en 2010. Ce sont ces mêmes fonctionnaires qui se voient en outre appliquer à nouveau le jour de carence alors même que cette mesure n’a aucun impact en terme d’absentéisme et ne constitue qu’une mesure budgétairement symbolique.

Des juridictions fauchées dans un département fauché : nous ne voulons pas de ce bordel !

Les fonctionnaires du TGI de Bobigny réunis ce jour ont décidé de profiter de l’appel unitaire de toutes les organisations syndicales de la fonction publique, du jamais vu depuis plus de 10 ans (appel en ligne), pour faire entendre leur voix face aux difficultés immenses et sans cesse croissantes dans les juridictions de Seine Saint-Denis.

Si la justice est « en voie de clochardisation » (JJ URVOAS), dans le 9-3, on vit déjà sous les ponts ! Lire la suite

« Transformer les réseaux » de la justice

La novlangue et la langue de bois ont fait merveille lors de la présentation par la garde des sceaux des « chantiers de la justice » établis selon la lettre de mission que lui a confié le Premier ministre.

Elle a annoncé cinq chantiers, sur lesquels il a bien évidemment été impossible de l’interroger et sur lesquels bien évidemment aucun document n’a été remis. En contradiction totale avec les annonces de dialogue et de transparence faites, d’autant plus que le délai fixé de dépôt des rapports est le 15 janvier 2018. Les travaux vont donc être menés tambour battant. Lire la suite

Déclaration liminaire au comité technique des services judiciaires du 26 septembre 2017

Lors de la précédente séance, nous avions déploré les conditions d’exercice du « dialogue social », mais un des aspects n’avait pas été abordé. En effet, la qualité du dialogue social se mesure également à la qualité des documents transmis, qui doivent être aisément manipulables afin de pouvoir valablement se prononcer. Lire la suite