Des juridictions fauchées dans un département fauché : nous ne voulons pas de ce bordel !

Les fonctionnaires du TGI de Bobigny réunis ce jour ont décidé de profiter de l’appel unitaire de toutes les organisations syndicales de la fonction publique, du jamais vu depuis plus de 10 ans (appel en ligne), pour faire entendre leur voix face aux difficultés immenses et sans cesse croissantes dans les juridictions de Seine Saint-Denis.

Si la justice est « en voie de clochardisation » (JJ URVOAS), dans le 9-3, on vit déjà sous les ponts ! Lire la suite

« Transformer les réseaux » de la justice

La novlangue et la langue de bois ont fait merveille lors de la présentation par la garde des sceaux des « chantiers de la justice » établis selon la lettre de mission que lui a confié le Premier ministre.

Elle a annoncé cinq chantiers, sur lesquels il a bien évidemment été impossible de l’interroger et sur lesquels bien évidemment aucun document n’a été remis. En contradiction totale avec les annonces de dialogue et de transparence faites, d’autant plus que le délai fixé de dépôt des rapports est le 15 janvier 2018. Les travaux vont donc être menés tambour battant. Lire la suite

Audience avec la garde des sceaux le 18 juillet 2017

C’est dans un contexte de politique d’austérité qui touche à la fois les fonctionnaires et les usagers du service public que vous devrez permettre à la Justice de fonctionner dignement.

Nous savons déjà que le budget accordé au ministère de la justice va être amputé de 160 millions d’euros sur 2017, alors que l’on parlait déjà en 2016 de clochardisation de la Justice, il faut encore que ce ministère régalien se serre la ceinture au détriment d’une justice de proximité, de qualité et alors que les conditions de travail pour les personnels sont toujours plus délétères et s’accompagnent de charges de travail toujours plus démentielles. La paupérisation du service public est en marche ! Lire la suite

Déclaration liminaire au CHSCT d’administration centrale du 29 juin 2017

La CGT ne peut débuter ce CHSCTAC sans faire un point sur le climat social actuel.

Avec la nouvelle mandature en place depuis le 7 mai 2017, le gouvernement a présenté son programme de contre-réforme concernant le droit du travail, la formation professionnelle, l’assurance chômage, l’avenir des retraites et notamment son projet immédiat d’ordonnances contre le code du travail censé devenir un outil de compétitivité plus qu’une garantie de protection des droits des travailleurs.

Pour déminer le terrain, M. Macron et son gouvernement ont donc entamé un marathon du « dialogue social ». Avec des propositions vagues mais qui ont de quoi alarmer les personnels des fonctions publiques avec une menace sur l’emploi et les conditions de travail: Lire la suite